Éditorial

Élections au Conseil des 40. Une seule paroisse, des projets, un conseil des 40

27199225858_619bcfe9af_c

Élections pour le Conseil des 40, a 10H le 10 janvier à Saint-Matthieu et le 17 janvier dans les trois lieux (Saint-Marc, Saint-Matthieu, Saint-Jean). Élections au Conseil presbytéral les 7 et 14 février. Si la situation sanitaire l’impose, un vote par correspondance est envisageable.

Une seule paroisse, des projets, un Collège des 40

Élections pour le Conseil des 40 le 10 janvier à Saint-Matthieu et le 17 janvier dans les trois lieux (Saint-Marc, Saint-Matthieu, Saint-Jean). Élections au Conseil presbytéral les 7 et 14 février. Si la situation sanitaire l’impose, un vote par correspondance est envisageable.

La paroisse est un lieu de vie aux facettes multiples. Elle communique une espérance, crée du lien, transmet la richesse de l’histoire… Elle est une grâce, comme la crise sanitaire et la solitude qu’elle a engendrée l’ont durement rappelé. Pour faire vivre nos paroisses et animer cette vie d’Église, nous avons besoin de femmes et d’hommes qui s’engagent avec leurs dons au service de Dieu et des autres.

Depuis quelque temps déjà, notre paroisse ne se définit plus selon des secteurs géographiques, mais à travers des projets, communs à l’ensemble de la paroisse, qui fédèrent et rassemblent tous ceux qui veulent s’engager. La chorale, « Marchez vers Noël ! », « le Champ des possibles », la vente des Missions, la fête d’été, sont des exemples forts de cette mutualisation des secteurs qui, à travers des événements, renforce l’unité et la visibilité de notre paroisse, comme étant une seule entité.En un mot, c’est en étant unis que nous serons en mesure de relever les défis qui s’imposent à nous pour l’avenir. Aussi, pour continuer à aller dans ce sens, le Conseil presbytéral a décidé de passer la vitesse supérieure et de clarifier davantage cette volonté de faire de la paroisse de Colmar une seule paroisse, soudée et donc plus forte.

Ce qui va changer :

les élections qui désignaient pour un mandat donné les conseillers de secteurs sont supprimées. Elles seront remplacées par des élections au Conseil des 40. Celui-ci existait déjà, il se voit donc « institutionnalisé », officiellement installé dans ses fonctions. Ses membres, issus des trois anciens secteurs des paroisses, seront cette fois élus pour un mandat de 3 ans, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent.Ce Conseil des 40 « nouvelle formule », aura pour tâche d’accompagner les pasteurs dans l’encadrement des activités paroissiales, et d’être aussi une force de proposition pour de nouveaux projets. La grande nouveauté consiste à recruter dans ce nouveau conseil des candidats qui ne s’engageront plus en fonction de leur lieu de résidence sur un secteur mais en fonction de leurs savoir-faire, leurs compétences, dans un projet qui les séduit et les motive.Les élections pour ce Conseil des 40 auront lieu à partir d’une seule et même liste électorale. Il y aura une liste unique de candidats où les électeurs s’ils le souhaitent pourront barrer des noms ou accepter la liste entière. Le Conseil des 40 changera de nom. Nous sommes en train d’y réfléchir. Et pourquoi pas Collège des 40 ?… À voir..

Ce qui ne change pas :

pour gérer les affaires courantes liées à la vie des secteurs (changement d’une serrure, liste des sacristains, etc…) de petits noyaux de bénévoles seront maintenus. Ils se réuniront occasionnellement en fonction des besoins.Bien évidemment, le Conseil presbytéral reste établi dans ses fonctions et continue de gérer la paroisse en collaboration avec le Consistoire. Les conseillers presbytéraux ainsi que les membres du conseil des 40 seront installés officiellement lors d’un culte d’envoi dont la date reste à définir.

Fabien Trogolo, président du conseil presbytéral